Alisa-boutique.fr » Conseils santé » Ballon gastrique : comment se déroule l’intervention ?

Ballon gastrique : comment se déroule l’intervention ?

Le ballon gastrique est une technique non chirurgicale mise au point pour perdre du poids. Ces dernières années, elle tend à se populariser et à se démocratiser.

La technique en question consiste à introduire un ballon en silicone mou dans l’estomac par voie buccale afin de le remplir en partie et retarder le processus de digestion, ainsi que de donner la sensation de satiété et de rassasiement. Il s’étend de 3 à 12 mois, en fonction du type de ballon choisi.

Comment se déroule l’introduction du ballon gastrique ?

À la base, le ballon gastrique est dégonflé et introduit par la bouche en transitant par l’œsophage pour atterrir dans l’estomac. Pour l’ajuster convenablement, il est inséré à l’aide d’un tube oblong, très fin et flexible doté d’une caméra que l’on appelle  » endoscope « . La procédure est certes inconfortable mais n’est en principe pas douloureuse. Pour amortir davantage toute douleur, le patient est légèrement anesthésié ou mis sous sédatif. La durée de toute l’opération est en général d’une quinzaine de minutes.

Ensuite, après un laps de temps déterminé par le choix du ballon, variable entre 3, 6 ou 12 mois, ledit ballon est dégonflé puis retiré. En règle générale, les patients perdent 20 à 30% de leur surcharge pondérale. Néanmoins, ce taux peut varier d’un patient à un autre, selon le métabolisme et les circonstances individuelles de chacun.

Quels sont les avantages du ballon gastrique ?

Le ballon gastrique est une solution de plus en plus prisée pour les avantages qu’il présente, et qui sont :

  • C’est une Intervention non chirurgicale, ce qui limite donc les risques qui y sont associés.
  • Le ballon gastrique peut être proposé à tout le monde, tous âges confondus, y compris pour les personnes dépassant 60 ans.
  • La rapidité de l’intervention : elle dure en effet une quinzaine de minutes. Elle est en outre non douloureuse et réversible.
  • C’est une méthode temporaire étant donné qu’elle dure en moyenne six mois; le temps de rééquilibrer son métabolisme et de changer son mode de vie.
  • Elle permet enfin, une perte de poids assez rapide.

Quels sont les inconvénients du ballon gastrique ?

La pose du ballon gastrique entraîne quelques risques et inconvénients :

  • L’intervention n’est pas remboursée par la sécurité sociale.
  • Risque de perforation de l’œsophage et de l’estomac lors de la pose ou du retirement du ballon.
  • Risque de vomissements et de nausées durant les premiers jours de la pose.
  • Risque de lourdeur à l’abdomen et mal au dos.
  • Risque de l’effet yo-yo qui provoque généralement une prise de poids plus importante que les kilos perdus.

Quelle différence entre un ballon gastrique et un anneau gastrique ?

Avant de rentrer directement dans le vif du sujet en évoquant les différences entre ces 2 techniques, je peux déjà vous dire qu’ils ont bel et bien un but commun : celui de vous aider à maigrir. Mais en réalité pour être complet sur le sujet, il n’existe pas seulement que ces 2 techniques. En fonction de votre situation, il peut vous être proposé :

  • un anneau gastrique
  • une sleeve
  • un by-pass
  • un mini by-pass
  • un ballon gastrique

L’anneau gastrique est également appelé gastroplastie. Cela consiste à réduire le volume de l’estomac par une opération chirurgicale, où un anneau est serré autour de la partie supérieure de l’estomac. Cela créé donc une petite poche entre la fin de l’œsophage et l’anneau. C’est cet espace qui va rester disponible pour accueillir les aliments. Vous aurez très vite la sensation de ne plus avoir faim et avec peu d’aliments. Le diamètre de l’anneau gastrique peut être modulable en fonction des besoins de chaque personne, grâce à un tube en silicone. Celui-ci est relié à un boîtier sous la peau. C’est en injectant ou aspirant le liquide présent dans le tube, que l’on peut ajuster le serrage. C’est bien évidemment défini par le chirurgien. Sachez que cette opération n’est pas définitive. Il est possible d’enlever l’anneau gastrique par une seconde chirurgie.

La sleeve est une gastrectomie, c’est-à-dire qu’on vous enlève une partie de l’estomac. En général, on retire les ⅔ de l’estomac. C’est donc une intervention définitive mais qui ne perturbe pas la digestion des aliments. En effet, les aliments sont juste ralentis. Il existe aussi depuis quelques années une sleeve gastroplastie, où la taille de l’estomac est réduite non pas en le coupant, mais en le ligaturant avec des fils non résorbables et n’est donc pas définitive. C’est effectué durant une fibroscopie, tout comme la pose d’un ballon gastrique.

Le by-pass consiste déconnecter la quasi-totalité de l’estomac avec l’œsophage. L’œsophage est alors directement raccordé à une anse de l’ingestion grêle par la partie supérieure de l’estomac. Le reste de votre estomac est conservé et relié en dérivation, à l’image d’un « Y ». Vu les contraintes et les risques, cette opération est réservée aux personnes qui ont de gros troubles alimentaires ou qui ont subi sans succès une sleeve ou la pose d’un anneau gastrique. Cette opération peut être réversible, mais elle s’avère très complexe.

Enfin, le ballon gastrique (qui nous intéresse aujourd’hui) est une intervention qui se déroule avec une fibroscopie sous anesthésie locale. Parfois il s’agit d’une capsule que vous devez avaler comme avec le ballon gastrique Elipse. Rassurez-vous, vous l’avalez dégonflé chez votre médecin. Une fois qu’elle sera dans votre estomac, vous ferez une radio pour être certain qu’elle se trouve au bon endroit. À partir de là, le médecin pourra la gonfler par l’intermédiaire du cathéter qui sort de votre bouche. Ensuite il sera retiré à son tour, lorsqu’il aura été de nouveau vérifié par une radio que le ballon est gonflé comme il faut. Quelle que ce soit le ballon choisi, c’est une technique qui permet de maigrir, mais cela reste provisoire. Le ballon gastrique qui réduit le volume ne peut pas rester en place à vie. Il devra donc être enlevé. Il est souvent destiné aux personnes en situation d’obésité qui ont besoin de perdre du poids avant de subir une opération plus importante. Cela limite les risques de complications.

Comment manger avec une pose de ballon gastrique ?

Vous vous êtes décidé à vous mettre un ballon pour maigrir. Avant l’intervention, vous avez rencontré votre médecin qui va pratiquer l’intervention. La diététicienne va également vous rencontrer pour vous aider à maigrir avec un ballon dans l’estomac. Mais en attendant vous vous posez des questions concernant ce que vous allez bien pouvoir manger. Vous devez savoir que cela va se passer en plusieurs phases. Dans les jours suivants l’intervention, vous serez limité à vous nourrir de liquides. L’alimentation mixée est l’étape suivante, puis vous pourrez manger du tendre et enfin remanger des aliments ayant une consistance normale au bout de 1 mois. Durant la première phase, il faudra vous limiter à boire seulement 100 ml au maximum en une prise. Cela vaut pour les 2 litres d’eau par jour, vos soupes, vos jus de fruits et infusions. Il est déconseillé de boire du thé et du café, tout comme les boissons gazeuses qui vont dilater votre estomac. L’alimentation mixée consiste à manger sous forme de purée. Vous pouvez mixer vos repas, comme vous le faisiez avec votre bébé et également manger des yaourts et compotes sans morceaux. Rien ne vous empêche d’acheter vos repas au rayon bébé dans les premiers temps, que ce soit pour le mixé ou pour le tendre. Pour l’étape du tendre, vous allez commencer à réintroduire les morceaux faciles à manger, avaler et digérer. Cela peut être des légumes cuits comme la courgette, des protéines comme de l’œuf, du jambon et du poisson. Enfin au bout de la 4e semaine, vous pourrez reprendre une alimentation avec une consistance normale. Cependant cela ne veut pas dire que vous devez faire comme avant la pose de votre ballon gastrique.

En ce qui concerne la technique pour vous alimenter, il n’est pas question de faire comme avant. Vous devrez donc revoir votre copie et prendre l’habitude de :

  • Manger lentement. Il faut compter en moyenne une demi-heure pour un repas. Fini les repas pris sur le pouce.
  • Couper vos aliments petits comme vous le feriez pour un enfant de 3 ans.
  • Manger des petites bouchées de la taille d’une cuillère à café.
  • Prendre le temps de bien mâcher chaque bouchée.
  • Laissez 30 secondes entre chaque bouchée pour vous éviter la nausée.
  • Ne vous allongez pas avant d’avoir attendu 2 heures.

En ce qui concerne la boisson, vous ne pourrez pas boire en même temps que votre repas. Vous devrez le faire une demi-heure avant ou après. Les boissons gazeuses quelles qu’elles soient sont interdites. Il en est de même pour les médicaments sous forme effervescente. Rassurez-vous tout cela vous sera ré-expliqué par la diététicienne que vous verrez dans le cadre de la pose de ce ballon gastrique.

Je vais tout de même vous donner des pistes de repas pour la 2e semaine. Vous pourrez prendre un petit déjeuner avec une boisson chaude et des céréales bien trempées ou encore des biscottes elles-aussi bien mouillées, en mode bouillie. Pour le déjeuner, préparez-vous une purée de 50 grammes environ et somme toute assez liquide. Vous pouvez donc y ajouter de l’eau ou du lait. Ajoutez-y un peu de protéines sous forme mixée même s’il est question d’une tranche de jambon ou de poisson. En dessert, vous pouvez vous prendre un riz au lait, un yaourt ou une compote. Même chose pour le soir, mais variez les plaisirs et n’oubliez pas de manger équilibré. Alternez donc purée de pommes de terre et de légumes par exemple.

Un dernier conseil, vous pouvez vous préparer vos premiers repas avant l’intervention. Si vous êtes nauséeux, cela vous évitera d’avoir les odeurs de cuissons. Dans le cas de nausées, il est toujours plus facile de manger des repas froids et peu odorant comme une purée et du jambon.

Combien coûte un ballon gastrique ?

Vous avez besoin de perdre du poids car votre indice de masse corporelle n’est pas au beau fixe et vous prenez des risques pour votre santé. Vous vous renseignez donc sur les différentes techniques pour perdre beaucoup de poids et notamment sur leur coût. Est-ce que la pose d’un ballon gastrique est gratuite ? En gros, est-il possible de bénéficier d’un ballon gastrique remboursé par la sécurité sociale ? Malheureusement, cette intervention n’est pas prise en charge par la sécurité sociale, même si l’obésité reste un enjeu majeur puisque la pose d’un anneau gastrique est lui, pris en charge partiellement à hauteur de 70 % d’une base de 450 euros environ. Il faut pour cette dernière intervention avoir un IMC supérieur à 40, ou à 35 avec des complications et l’intervention coûte environ 4 000 euros hors dépassement d’honoraires. Il vous restera donc la plus grosse partie à votre charge et il s‘agit juste de l’intervention, pas du suivi avant et après. Il est donc préférable d’avoir une très bonne mutuelle avec 400 % du tarif conventionnel pour limiter le coût.

Vous devrez donc tout sortir de poche et cela représente tout de même un sacré budget, puisque vous devrez payer le bilan avant intervention avec le rendez-vous chez le psychologue et la diététicienne. Le dispositif médical en lui-même, la pose du ballon et les honoraires du médecin bien entendu qui font aussi parti du prix. À cela vous devez encore ajouter le contrôle post intervention à type de radio, les séances avec la diététicienne. En résumé, prévoyez au moins un budget de 3 000 euros pour 4 mois. Si en plus vous désirez avoir du coaching après la pose du ballon gastrique, vous devrez compter environ 150 euros par mois par intervenant. Et il reste encore à prévoir les frais si vous avez choisi un modèle de ballon qui nécessite l’intervention du chirurgien pour l’ablation. La facture peut donc vite prendre de l’ampleur.

Concernant le suivi diététique, sachez que les consultations chez un diététicien n’est pas pris en charge par la sécurité sociale. Je vous conseille toutefois de vous renseigner auprès de votre mutuelle, car suivant le contrat que vous avez souscrit cela peut vous être remboursé. Par contre, cela est possible avec un nutritionniste. La sécurité sociale rembourse à hauteur de 70 % sur la base des consultations spécialisées, à condition que vous ayez été adressé par un médecin. Si vous y aller hors parcours de soin, vous ne serez remboursé qu’à hauteur de 30 %.

En résumé, quel que soit votre choix, vous avez intérêt à avoir une excellente mutuelle qui couvre les frais de l’obésité morbide, sinon vous devrez piocher dans vos économies.

Enlever un ballon gastrique pour la perte de poids

Comme vous l’avez lu sur cette page, vous savez que la pose d’un ballon gastrique est temporaire car de toute façon l’estomac finit par s’habituer à sa présence et il devient alors inefficace. C’est pour cela, que le suivi nutritif et sportif est indispensable à la réussite de la perte de poids. En fonction du modèle de ballon qui est envisagé pour la pose, il y a tout de même des différences. Le ballon gastrique Elipse par exemple est fait pour durer 4 mois, quand un ballon gastrique de la marque Orbera reste en place 6 mois, et le ballon gastrique Spatz 1 an. Le type de ballon conditionne également son retrait. Si vous avez fait le choix du ballon gastrique Elipse, vous n’aurez pas besoin de subir une seconde intervention pour l’enlever, car il s’élimine tout seul au bout de 4 mois environ. Au bout de 16 semaines, la valve du ballon Elipse va s’ouvrir naturellement sans avoir besoin d’intervention. Il va donc se dégonfler et sera éliminé dans vos selles. Parfois il arrive que certaines personnes le vomissent. Pour les autres ballons par contre, vous devrez subir de nouveau une fibroscopie. Cela va donc nécessiter une seconde anesthésie et un rendez-vous supplémentaire avec le médecin. En effet, il va d’abord falloir aspirer le liquide ou l’air présent à l’intérieur du ballon. C’est ce qui le maintient gonflé. L’aiguille de ponction est introduite via le fibroscope. Il en est de même pour la pince qui va servir à attraper le ballon et le faire ressortir de votre estomac. Il est en effet hors de question de laisser le ballon même dégonflé dans votre estomac. Vous risquez une occlusion et les conséquences pourraient être dramatiques. Cette intervention dure en moyenne entre un quart d’heure et 30 minutes. Si le ballon possède plusieurs épaisseurs de silicone ou polymère, cela peut être un peu plus long, car il faudra sûrement aspirer le contenu du ballon en plusieurs fois. Évidemment, la pose n’étant déjà pas prise en charge par la sécurité sociale, il en est de même pour le retrait du ballon gastrique.