Alisa-boutique.fr » Conseils maison » Rénovation de maison : à quelles aides prétendre ?

Rénovation de maison : à quelles aides prétendre ?

Nombreuses sont les rénovations de maisons qui échouent faute de financement. Pour aider les propriétaires et locataires à concrétiser leurs projets, de nombreuses solutions de financements furent pensées. Découvrez les aides à prétendre dans le cadre aux travaux de rénovations de maison.

Les subventions pour la rénovation : les prêts aidés

Fournis par des institutions privées ou publiques, les prêts aidés offrent un bon financement au demandeur. Les subventions qu’ils proposent sont à des taux ridiculement bas, ce qui est très avantageux pour le demandeur qui peut sans difficulté achever ses travaux de rénovation.

Au sein des aides à la rénovation de maison se place en position de tête : l’Eco-PTZ.

Eco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro est un financement de rénovation qui permet de baisser l’utilisation de l’énergie et des travaux connexes. Voici les catégories de travaux qui bénéficient de ce type de prêts :

Ce prêt est octroyé aux travaux comme

  • l’isolation thermique des éléments de la maison (portes, murs, toit, fenêtres…),
  • la mise en place du chauffage à énergie renouvelable,
  • l’équipement ou remplacement du système de production d’eau chaude,
  • etc.

Ce type de prêt est attribué aux locataires, bailleurs ou aux propriétaires de maison.

Habiter mieux : l’aide de l’Anah

L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat offre aux propriétaires des allocations pour achever leurs projets de rénovation. La subvention couvre les travaux relatifs à l’économie d’énergie ou la rénovation de l’habitation. Selon la nature des travaux, le montant de la prime financière varie. Ajoutée à la prime, une aide de l’état vous sera accordée sous condition. La condition stipule qu’il faudra que le pouvoir énergétique de la maison atteigne les 25 %.

Les CEE, une aide à la rénovation de la maison

Afin de combattre l’instabilité énergétique, de nombreuses subventions financières ont été créées par l’État. Parmi ses soutiens financiers, nous avons les Certificats, d’Économies et d’Énergies (CEE).

En effet, le mécanisme des CEE soumet aux opérateurs d’énergies des réformes relatives aux performances énergétiques de l’habitat des clients. Ce dispositif octroie un certain montant au client s’il apporte la preuve d’avoir réalisé la rénovation de son logis.

L’aide financière de l’Énergie solidaire

Payez-vous de folles sommes pour bénéficier du gaz, de l’électricité ? L’humidité s’installe-t-elle dans votre maison en vous causant d’énormes dégâts ? Quel que soit le problème que vous rencontrez par rapport à la rénovation de votre maison, la subvention Énergie solidaire vous sera bénéfique.

Accessible depuis 2016, cette prime vous aide à résoudre tous les problèmes de précarité énergétiques. Avec Énergie solidaire, vos travaux de rénovation verront le jour, qu’il s’agisse d’un changement de chaudière, de calorifuge, ou VMC… Des conditions sont à remplir pour posséder cette aide financière.

Le chèque énergie

Alternative aux tarifs sociaux de l’énergie, le chèque énergie vous aide à solder les factures d’énergies. Il vous aide également à financer vos travaux de rénovation énergétique. Ce mode est destiné aux foyers qui remplissent les critères d’éligibilité. Sur la base de vos revenus et des éléments constitutifs de votre habitat, le montant de l’aide est calculé.

Que retenir ?

CEE, ANAH, Énergie solidaire ou Chèque énergie vous est attribué suivant un certain nombre de critères.

Pour accéder à ces aides, de nombreux critères doivent être obligatoirement remplis. Il s’agit de la durée des travaux, le statut matrimonial du demandeur, l’adresse de la résidence, le type des travaux… Afin de déterminer le montant exact pour votre aide de financement, recourez au simulateur.