Si vous devez remplacer le dossier ou l’assise d’un fauteuil, il serait dommage de vous en débarrasser puisqu’il présente encore une belle apparence. Un professionnel vous propose de découper de la mousse aux dimensions que vous souhaitez. C’est pratique et surtout économique si vous êtes un minimum bricoleur.

La découpe doit être propre

Certes, elle n’est pas visible puisqu’elle sera sans doute recouverte par un tissu, voire du cuir si vous avez l’intention de transformer les sièges de votre voiture. Il est tout de même conseillé d’être rigoureux lors de l’exécution afin d’avoir les bonnes dimensions.

  • Munissez-vous d’un cutter avec une lame assez large surtout si la mousse est épaisse.
  • La lame doit être parfaitement affûtée. Si vous constatez que des grains se forment pendant la découpe, il est préférable de remplacer votre outil.
  • Insérez la lame dans la mousse et il est conseillé de ne jamais la sortir pour qu’elle ne se casse pas.
  • N’effectuez pas le même mouvement qu’avec un couteau, il est préférable d’effectuer des gestes droits en appuyant légèrement sur la tête pour que la découpe soit propre.
  • Il est préférable d’avoir un tracé sur votre mousse, mais certains bricoleurs utilisent une règle pour que les traits soient parfaits.

Lorsque vous aurez compris comment découper la mousse, vous pourrez réaliser de nombreuses formes comme des cercles, mais également des découpes en biseaux. Si le cutter ne comble pas vos attentes, il existe des couteaux spécifiques dans les magasins de bricolage, les lames sont plus grandes, vous pouvez donc travailler avec de la mousse beaucoup plus épaisse.

Si toutefois les bords ne sont pas réguliers ou si vous avez des imperfections, vous pouvez utiliser un papier abrasif très fin pour poncer légèrement les bords. Vous supprimez ainsi toutes les aspérités, ce qui est nécessaire lorsque la lame du cutter n’est pas affûtée parfaitement.

Un professionnel propose une découpe sur mesure

Le cutter est pratique, mais il a des limites surtout si la mousse est épaisse. Vous pouvez certes utiliser une lame chaude, elle est alors attachée à un pyrograveur, mais soyez vigilant. Une mauvaise manipulation peut brûler le support et les émanations ne sont pas très agréables pour votre santé. Travaillez avec un masque et dans une zone parfaitement aérée. Il existe toutefois des plateformes en ligne spécialisées dans ce domaine, vous avez donc plusieurs mousses et vous sélectionnez la découpe la plus adaptée à votre travail.

Il est également possible de demander des formes spécifiques : un carré, un rectangle, mais également, un cylindre, un rond… Vous pouvez aussi obtenir des pyramides. Vous renseignez alors toutes les informations à savoir l’épaisseur, la longueur ainsi que la largeur. Sous une dizaine de jours, vous recevez votre support prêt à être recouvert. C’est un fonctionnement idéal si vous souhaitez réparer l’assise de votre canapé. Il suffira d’enlever proprement le revêtement afin de le fixer sur le nouveau morceau de mousse qui doit avoir les mêmes propriétés notamment en termes de densité. Sinon, vous constaterez une nette différence entre les places assises.

Comment découper la mousse avec une forme spécifique ?

Autant il est relativement simple et facile de découper de la mousse sur des formes relativement simples et basiques lorsque l’on a les bons outils, autant découper de la mousse dans une forme spécifique demande déjà un peu plus de préparation et de technique.

Mais rassurez-vous, il va vous falloir des outils relativement standards. Un bon cutter et un feutre indélébile devrait suffire pour la découpe. Je l’ai déjà écrit mais je préfère le redire, la lame de cutter doit être large. Votre lame cutter doit pouvoir aussi sortir de plusieurs centimètres. Il va ensuite, vous falloir tracer la forme que vous souhaitez obtenir. Essayez de repérer les formes simples qui peuvent s’inclure dans la forme spécifique que vous voulez réaliser. Vous allez ainsi pouvoir utiliser des règles pour tracer les parties droites de votre forme. Pour les formes un peu plus complexes, je vous invite à réaliser des patrons en carton. Vous pourrez ainsi recommencer autant de fois que nécessaire pour obtenir la forme la plus parfaite possible. Vous allez ensuite pouvoir reporter votre parton du votre morceau de mousse. Attention, regardez bien comment se comporte la mousse. Si je peux vous donner un conseil, faites un maximum de tests sur les chutes de mousse que vous aurez pu récupérer sur les parties plates. Une fois tous les traits de coupe tracés, il ne vous reste plus qu’à vous lancer. Si vous avez de grandes parties à découper, vous pouvez utiliser une scie sauteuse mais ça demande de maîtriser extrêmement bien l’outil.

Que vous utilisez un couteau, un cutter ou une scie sauteuse, vous devez impérativement vous protéger. Il vous faudra au minimum une bonne paire de gant. Vous pouvez également vous équiper d’un masque, si vous devez coller plusieurs pièces de mousse les unes sur les autres.

Enfin, si vous faites une mauvaise manipulation (une lame qui glisse peut très vite arrivé), il est toujours possible de coller la mousse. Pour ça, il existe des colles spécifiques. Attention certaines d’entre elles font légèrement fondre la mousse. Il est donc important de faire le test sur des chutes de mousse, pour s’assurer des comportements des deux composants, l’un avec l’autre. La colle peut aussi vous servir pour légèrement rigidifier une partie de votre pièce de mousse. Attention, il est important de ne pas mettre n’importe quelle colle sur n’importe quelle mousse. Vous devez donc savoir si avez devant vous de la mousse polyuréthane, EVA ou de mousse viscoélastique afin d’utiliser la colle la plus efficace possible. D’ailleurs à propos de la colle, je vous conseille de chercher des colles dites aqueuses. Elles sont bien plus faciles à utiliser et surtout à nettoyer. Vous pourrez facilement en trouver dans le rayon d’un magasin de bricolage digne de ce nom.

Quelles sont les différences entre toutes les mousses ?

Nous venons de le voir, sous le nom générique de mousse se cache en réalité une multitude de matières et toutes ne s’utilisent pas de la même façon et n’ont pas la même utilisation. Je vous propose donc de faire un point sur les différents types de mousses et à quoi elles sont le plus adaptées :

  • La mousse polyester : c’est le premier prix en mousse. Son principal intérêt est d’être pas cher et très léger. Elle a par contre une durée de vie assez faible de par sa conception. C’est typiquement les mousses qu’on trouve en petits morceaux dans le garnissage des coussins. Elle existe de différentes densités et de différentes couleurs. Mais elle est rarement utilisée nue car c’est une véritable éponge. Il vous faudra donc impérativement la protéger pour vous en servir.
  • La mousse polyuréthane : C’est la mousse la moins chère et sans doute la mousse qu’on trouve le plus facilement dans toutes les maisons. Elle existe sous plusieurs formes et peut servir par exemple pour isoler des combles ou remplir un trou lorsqu’elle est expansée. Peut-être connaissez-vous cette mousse sous le nom PU ? On la trouve parfois pour isoler les fenêtres également. Elle est dans ce cas autocollante sur une des deux faces. Vous pouvez également en trouver dans des matelas. Si c’est un produit bas de gamme, c’est l’ensemble du produit qui sera en mousse polyuréthane. Pour les matelas plus haut de gamme, seule la partie supérieure du matelas sera alors en polyuréthane. Je ne vais pas entrer dans la composition chimique de la mousse, mais sachez que certaines d’entre elles ont reçu un traitement pour ignifuger la mousse polyuréthane. Au niveau de son aspect, on distingue des petites bulles d’air entremêlées à la mousse. On la connaît souvent de couleur jaune, mais la mousse polyuréthane peut être trouvée de différentes couleurs.
  • La mousse EVA : c’est une mousse bien plus dense et bien plus solide que la mousse polyuréthane. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les mousses EVA ne proviennent pas de la sève de l’arbre à caoutchouc hévéa, mais est en fait un dérivé de produit chimique : Ethylène Vinyl Acétate. Elle est vendue en différentes tailles et différentes couleurs. Contrairement au polyuréthane, visuellement elle a un aspect totalement lisse. L’utilisation la plus courante pour la mousse EVA est le tapis de protection pour enfant. Ils sont souvent en forme de puzzle. Il est très rare d’utiliser ce type de mousse sur une très grande épaisseur, car l’objet sera alors très lourd et pas forcément confortable. Ce type de mousse est donc le plus souvent utilisée comme produit amortisseur ou pour réaliser des costumes de cosplay.
  • Les mousses viscoélastiques : elles sont plus connues sous le nom de mousse thermoréactive ou mousse à mémoire de forme. La composition chimique est secrète et chaque fabricant la conserve très soigneusement. On peut toute de même dire que ces mousses sont fabriquées avec la même base que la mousse polyuréthane. La marque qui l’a sans doute lancé et fait connaître au grand public, est certainement la marque américaine Tempur. Attention par contre, une mousse viscoélastique ne doit surtout pas être mouillée, ni passée au sèche-linge. Il ne vous faudra donc pas la mettre n’importe où et pas n’importe comment. Enfin une dernière chose, cette mousse viscoélastique est sans nul doute, la mousse la plus chère au mètre carré. Il faut donc l’utiliser avec parcimonie et de manière judicieuse.

Quelle que soit la mousse que vous avez décidé de prendre et d’utiliser, elles se découpent toutes de la même façon.

Où acheter de la mousse pour la découper ?

Maintenant que l’on connait un peu mieux la mousse et surtout comment la découper parfaitement, il reste encore une chose essentielle à voir : trouver et acheter de la mousse. Vous avez plusieurs solutions qui s’offrent alors à vous. La première d’entre elles est de vous renseigner dans votre ville et aussi dans les villes alentour, pour savoir quel jour a lieu le passage des encombrants. Vous devriez alors facilement trouver des vieux canapés ou de vieux fauteuils abandonnés sur le trottoir. Attention, si vous récupérez la mousse sur place, veillez bien à laisser les lieux aussi propres que vous les avez trouvé, sans quoi vous risquez une amende de 135 euros. Ça deviendrait alors beaucoup moins intéressant au niveau du prix de la mousse. La solution suivante est de voir sur les sites sur lesquels les gens donnent des objets. Là encore vous pourrez très certainement trouver de vieux objets garnis de mousse. Si vous ne trouvez toujours pas votre bonheur, il va falloir passer par la case porte-monnaie. Dans ce cas, il est clairement inutile de regarder sur le bon coin et sur toutes autres sites de petites annonces pour y chercher des objets contenant de la mousse, car vous allez forcément payer plus cher que pour un morceau de mousse seul. Il est très difficile de vous donner un tarif tant la taille du morceau de mousse, sa densité et les divers traitements peuvent faire varier le prix au m2 la mousse. Il est donc important de bien comparer les prix avant d’acheter. Il reste maintenant encore un élément important à voir : Où trouver la fameuse mousse ? Vous pouvez toujours regarder sur internet pour voir si vous trouver votre bonheur, mais attention aux frais de port. En effet un petit morceau de mousse est très vite hors gabarit pour les critères d’un transporteur et ce même si le paquet est très léger. Il y a en plus très peu de chance que celui-ci rentre dans votre boite aux lettres. Il vous faudra donc vous rendre en plus au bureau de poste proche de chez vous et ce n’est alors ni un gain de temps, ni parfois d’argent si le bureau de poste est à plusieurs kilomètres de chez vous. Il est donc clairement préférable à mon sens de regarder si une entreprise locale ne propose pas ce type de prestation. Vous devez certes vous déplacer, mais vous n’aurez pas à payer des frais de port. Si vous n’avez pas entreprise proche de chez vous, sachez que certains magasins de bricolages proposent également la vente et la découpe de mousse. Enfin il existe une dernière solution mais beaucoup plus aléatoire. Vous pouvez trouver certains commerçants qui proposent de la vente de mousse sur des marchés. Attention le marché doit avoir suffisamment d’étales car il faut bien l’avouer ce n’est pas le camelot qu’on trouve le plus couramment sur les marchés du dimanche.

Quelle densité de mousse choisir ?

Maintenant qu’on sait presque tout ou presque sur la mousse, il nous reste encore une question à laquelle il va falloir répondre : quelle densité de mousse choisir. Il est évident que si vous chercher de la mousse, pour réaliser un costume de super héro pour la prochaine réunion de cosplay ou si vous cherchez de la mousse pour isoler votre future pièce de musique, il n’y a alors pas de question à se poser tant le besoin est bien défini et très spécifique. Par contre, si vous cherchez à remplacer la mousse de votre canapé, voir d’en créer pour rendre votre mobilier de jardin en palette un peu plus confortable la question de la densité devient alors beaucoup plus légitime. Nous allons donc découper ce paragraphe en deux parties : l’assise et le dossier. Avant tout, il est important je pense de voir comment est mesuré la densité de la mousse : elle est exprimée en kilo par m3. Ça correspond tout simplement au poids du morceau de mousse d’un m3. Donc une mousse de 20k/m3 va peser 20 kilos, si vous achetez un cube 1 mètre de long X 1 mètre de large X 1 m de hauteur. La densité n’est donc pas à confondre avec la portance, qui elle mesure la déformation de cette mousse lorsqu’on applique dessus. Cette mesure s’exprime en newton au cm2. Il serait donc plus pertinent de regarder cette dernière. Malheureusement peu de site communique dessus. Mais la densité de la mousse est souvent en lien avec sa portance. Maintenant que nous savons cela, regardons donc un peu plus près quelle densité de mousse prendre pour son futur canapé en palette.

Nous allons commencer par le dos du fauteuil car c’est souvent bien moins complexe à choisir que l’assise car on est clairement moins sensible au niveau du dos que du postérieur. Je vous conseille de prendre une densité de mousse en 15 et 30 kg/m3. Plus vous allez prendre un mousse ferme, plus votre dos sera soutenu. Un autre avantage d’une mousse relativement ferme, c’est qu’elle ne risque pas de trop se déformer si vous l’utilisez sur une grande longueur.

Pour l’assise, je vous conseille au minimum de la mousse polyuréthane mais si vous avez un petit budget vous pouvez vous rabattre sur de la mousse polyester. Par contre, il vous faudra prendre une mousse avec une densité de 20 kg/m3 et prévoir de la changer au bout d’un an, surtout si vous utilisez votre canapé tout l’été. Pour le polyuréthane, vous pouvez prendre des mousses entre 25 et 35 kg/m3. Si vous voulez un canapé qui dure dans le temps vous pouvez même acheter du polyuréthane haute résilience avec une densité entre 35 et 40 kg/m3