Alisa-boutique.fr » Conseils maison » Comment monétiser les pièces non habitables de sa maison ?

Comment monétiser les pièces non habitables de sa maison ?

Constater la présence de pièces non habitables dans certaines maisons n’est pas quelque chose d’assez étonnant. En effet, ces pièces inutilisées sont en proie à la poussière et à ses corollaires. Cependant, on peut s’apercevoir en y repensant, que ces pièces peuvent être exploitées tout en vous faisant gagner de l’argent. Et la suite de cet article donne quelques conseils sur le sujet.

Se mettre au coworking à domicile

C’est une des meilleures solutions qui soit lorsque vous souhaitez monétiser les pièces non habitables de votre maison. De plus, elle s’avère très utile pour les personnes qui travaillent depuis leur domicile. En effet, vous avez la possibilité de mettre en location l’espace de travail inexploité de votre habitation pour arrondir vos fins de mois sans encombre.
Par exemple, si l’on suppose que 3 personnes viennent travailler chez vous chaque jour à raison de 10 euros par tête pour user de votre espace de travail et de votre connexion internet. Vous gagnez ainsi 300 euros en 10 jours, ce qui est assez intéressant.

Louer une chambre meublée inexploitée

Vous avez la possibilité d’exploiter de façon intelligente une chambre de votre maison, laissée vide par vos enfants ou autres parents. La mettre en location est un moyen efficace et efficient de se faire de l’argent. De plus, notez qu’il peut s’agir aussi bien d’une bibliothèque, que de tout autre espace pouvant servir à cette même fin.

La pièce louée doit faire office de résidence principale pour le locataire que vous abritez ainsi et il est important de s’assurer que ce dernier n’y soit pas permanent. Cela permet d’éviter d’avoir à payer des impôts trop lourds ou parfois même, de ne pas avoir à en payer du tout. Il faut aussi que vous veilliez à ce que le loyer par an se limite à 135 €/m² de surface exploitée.

En plus des dimensions et du loyer de la chambre mise en location, certains éléments doivent venir en compléments de celle-ci. Ainsi on a :

  • Une literie munie d’une couverture,
  • Des fenêtres,
  • Des tables,
  • Des luminaires,
  • Des sièges.

Ces éléments cités ne constituent qu’une liste non exhaustive de ceux à prévoir dans le contrat de location que vous mettrez sur pied. Et il doit y figurer aussi, la mention des espaces communs dans le contrat de location.

Savoir rentabiliser son parking

Louer votre parking est une des choses les plus rentables qui puissent être pour vous. En effet, une place de parking est, selon les textes en vigueur, louée à partir d’un montant minimum de 50 €. Et c’est encore plus enrichissant si vous habitez à proximité d’une gare, vu que les voyageurs auront tendance à garer leurs véhicules chez vous pour rentrer chez eux en train.

Le type de garage que vous possédez joue également un rôle prédominant dans la détermination du coût de sa location. Les garages en sous-sol sont loués plus cher et vous devez penser à vérifier que la hauteur permette aux véhicules moyens comme les 4×4 d’y passer. Dans le cas contraire, vous avez toujours l’option de transformer votre parking en garde-meuble ou autre pièce rentable du genre.

En définitive, il est important de savoir exploitées les pièces non habitables de votre maison. Cela s’avère en réalité être, une source de revenus non négligeable.