Alisa-boutique.fr » Conseils informatiques » Harcèlement en ligne : comment protéger ses enfants ?

Harcèlement en ligne : comment protéger ses enfants ?

Les sondages révèlent que près de 10 % des internautes sont exposés au harcèlement en ligne. Mieux, 13 % des enfants de 6 à 11 ans ont déjà subi ce drame et 21 % de ce lot manquent d’informations sur le sujet. Face à ces données inquiétantes, il est indispensable de prendre des mesures préventives assez tôt. Comment protéger votre enfant du harcèlement en ligne ? Éléments de réponse ici !

Comprendre et faire comprendre à l’enfant le harcèlement en ligne

Puisque le phénomène est récurrent, le mieux à faire, c’est d’en parler afin de limiter les risques. Lorsque vous en faites un tabou, vous exposer davantage l’enfant au harcèlement.

On peut déjà parler de harcèlement en ligne, ou de cyber-harcèlement lorsqu’une personne mal intentionnée propage des rumeurs sur vous, sur internet, si elle publie des photographies humiliantes de vous ou lorsque cette personne vous envoie à plusieurs reprises, des menaces et des insultes en ligne. Vous l’aurez déjà compris. Le harcèlement en ligne peut prendre plusieurs formes. Cependant, le but reste unique : l’envie de nuire.

Dès que vous parvenez à le comprendre ainsi, présentez également la situation à votre enfant comme elle est. Encouragez-la à se confier dès qu’elle se sent victime d’une situation quelconque qui s’y apparente.

Par ailleurs, le cyber-harceleur peut être n’importe qui. Il n’y a pas en réalité, un portrait fixe qui permet de l’identifier. Il peut être proche de vous, de votre enfant ou non. Il peut agir à visage découvert ou non. De même, il peut même agir inconsciemment. C’est le cas par exemple, lorsqu’il relaie une information en ligne sans discernement. Même votre enfant peut passer de son statut de victime à celui de harceleur lorsqu’il propage des messages en ligne sur ses camarades par exemple. Dans tous les cas, l’essentiel, c’est de discuter avec votre enfant afin de lui indiquer les signaux d’alarme. De même, vous lui apprendrez les notions de respect et de bienveillance qui doivent caractériser tous les rapports humains de quelque nature que ce soit et encore plus, ceux qui prévalent sur internet.

En outre, encouragez l’enfant à se confier à un adulte lorsqu’il est en situation de harcèlement. Garder le silence ne fera qu’empirer la situation.

Prendre des mesures drastiques

Il est plus facile de faire face à un harcèlement en ligne lorsque votre enfant se confie. Cependant, par crainte ou par honte, l’enfant peut choisir de garder le silence face à la situation. Voici, quelques signes qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille : le repli sur soi-même et le manque d’entrain, les accès de colère non expliqués, l’anxiété permanente, la baisse des résultats scolaires, les troubles du sommeil ou de l’appétit et bien d’autres.

Quand vous constatez ces signes, la première démarche utile, c’est de rassurer l’enfant et de lui apporter votre soutien. Mettez l’enfant en confiance quant au fait que la loi le protège en de telles situations. Au lieu de répondre à la provocation, il serait préférable de couper toute communication avec le harceleur tout en prenant garde de conserver des preuves (mails, captures d’écran…). Signaler ensuite le cyber-harceleur auprès du réseau social qu’il utilise et contactez le 3020 pour une prise en main de la situation. Vous pouvez aussi porter plainte à la gendarmerie et au besoin, consulter un spécialiste pour s’occuper de votre enfant.