De manière générale, les compagnies d’assurance considèrent jeune tout conducteur dont le permis de conduire date depuis moins de trois ans ou qui souscrit à une assurance pour la première fois. Il faut noter aussi que si vous êtes contraint de repasser le permis, vous serez considéré comme « jeune conducteur ».

Alors, comment trouver la meilleure assurance moto jeune conducteur en termes d’efficacité et de prix ? Voici notre réponse…

Le choix d’une assurance moto pour jeune conducteur

Les jeunes conducteurs de motos ne font pas exception à l’obligation législative de souscrire à une assurance moto. Comme pour tout véhicule motorisé, le minimum légal ici est une « assurance deux-roues au tiers » ou une « assurance responsabilité civile ». En cas de sinistre responsable, le conducteur est couvert pour de potentiels dommages matériels ou corporels subits par des tiers.

Les jeunes conducteurs sont tenus de payer une surprime d’assurance. Et ce, parce que leur manque d’expérience sur une moto augmente le risque que l’assureur doit couvrir. Cette surprime est inévitable et s’inscrit dans l’article A.335-9-1 du Code des assurances.

Heureusement, la loi limite la surprime d’assurance de jeune conducteur à 100 % de la prime de base. Par la suite, un système de récompense est établi si le conducteur n’est pas responsable de sinistres durant un moment. La surprime sera donc diminuée au fil du temps comme il suit :

  • Une baisse maximale de 50 % après 2 ans sans sinistre responsable ;
  • Une baisse maximale de 25 % après 3 ans sans sinistre responsable ;
  • La suppression de la surprime est possible à partir de la 4ᵉ année.

Payer moins cher son assurance moto en tant que jeune conducteur

C’est sûr, un conducteur considéré comme jeune aura à payer une assurance moto plus chère qu’un autre, car il présente plus de risque aux assureurs. Cela dit, sachez qu’il existe des astuces pour faire baisser cette charge. Alors pas de panique !

Pour réduire la prime d’assurance moto lorsqu’on est considéré comme jeune conducteur, il faut commencer par opter pour une moto d’occasion plutôt qu’une neuve pour en faire baisser la valeur. Préférez-en aussi une de faible cylindrée pour la même raison.

Ensuite, tâchez d’installer des protections à votre deux-roues telles que des antivol et garez-le dans un box fermé. Nous vous conseillons aussi de vous inscrire comme conducteur secondaire sur le contrat d’assurance de vos parents. Même si la compagnie peut refuser, vous pouvez toujours lui proposer une petite majoration et vous vous en sortirez gagnant.

Enfin, privilégiez une assurance au tiers ou au kilomètre qui est parfaitement adaptée aux conducteurs novices. Il est vrai que l’on n’y atteint pas des sommets en termes de garanties, mais elle peut très bien faire l’affaire si on est prudent.

Comment bien choisir son assurance moto ?

Maintenant que vous êtes un peu mieux informé(e) sur le sujet, vous êtes prêt(e) à sauter le pas de l’achat de moto ? Vous allez donc devoir souscrire une assurance pour couvrir votre bolide. Difficile de se retrouver au milieu de la jungle des assurances. Faut-il souscrire en ligne, ou aller voir des assureurs directement en agence ? Vous allez voir qu’il est facile de faire le tri et de trouver l’assurance qui conviendra à vos besoins.

1) Evaluer vos besoins en terme de garanties

Pour obtenir l’assurance la plus intéressante, que ce soit en terme de prix et de couverture, il peut être intéressant dans un premier temps de passer en revue vos besoins. Les garanties sont nombreuses et variées, vous n’aurez peut-être pas besoin de tout sélectionner. Si la responsabilité civile et l’assistance en cas d’accident sont des garanties basiques et fournies d’office, essayez d’estimer quelles sont celles qui pourraient vous être utiles :

  • les catastrophes naturelles, intempéries ;
  • les actes de vandalisme tels que le vol ou les dégradations sur la moto ;
  • l’assurance des accessoires liés à la moto, du casque et des gants ;
  • la protection corporelle du pilote ;
  • le dépannage à 0 km ;
  • la prise en charge de la franchise.

Selon l’investissement que vous avez fait avec votre moto, votre équipement, et l’utilisation que vous en faites, les choix ne seront pas les mêmes. Si la moto est stationnée la majeure partie du temps dans un garage protégé des intempéries ou du vandalisme, vous n’aurez peut-être pas besoin d’autant de protections pour le stationnement que pour votre sécurité quand vous circulez.

2) Comparer les différents assureurs

Si vous pouvez tout à fait vous déplacer directement dans des compagnies d’assurances pour établir des devis, vous gagnerez un temps précieux grâce à Internet. Il existe aujourd’hui des comparateurs d’assurances en ligne, et des compagnies d’assurances spécialisées dans les motos, scooters ou quads. Ainsi, vous pouvez obtenir un devis en ligne auprès de l’une d’entre elles en quelques clics. Il vous suffit d’indiquer les caractéristiques de votre véhicule, et l’utilisation que vous comptez en faire (déplacements professionnels, loisirs, compétition). Avec April Moto, vous avez la possibilité de choisir une assurance contenant tout un panel de garanties, parmi trois packages offrant différents niveaux de couverture. Et si vous souhaitez personnaliser votre assurance pour être au plus proche de vos besoins, vous pouvez ajouter des options à votre convenance.