Que faire à Toulouse : découvrir les spécialités culinaires !

On connaît Toulouse par la chanson grâce à Claude Nougaro et aussi de par ses célèbres briques roses. Mais Toulouse ne se résume pas à ça fort heureusement. Aujourd’hui j’ai choisi de vous faire découvrir Toulouse et de la région Occitanie autrement. La nourriture est un plaisir qui parle à tous.que faire a toulouse

  1. Le jambon cru : on a tous entendu parler du jambon ibérique ou plus proche de nous de Bayonne. On connaît moins le noir de Bigorre. Il a pourtant largement de quoi concurrencer ces derniers. Si vous l’occasion de faire un tour sur les marchés toulousains, je vous conseille d’en profiter pour y goûter.
  2. Le foie gras : Vous avez très certainement goûté au foie gras de canard, connu dans la France entière. Si vous avez l’occasion de passer à Toulouse, essayez le foie gras d’oie. Il a un goût très différent. Il existe d’ailleurs une spécificité dans le sud ouest de la France : les foires aux gras. Il vous sera alors possible d’acheter des foies frais, si vous avez l’intention de vous lancer dans la confection de votre propre foie gras.
  3. La saucisse : On trouve cette fameuse saucisse dans plusieurs plats typiques du sud ouest. Mais pour en profiter pleinement, il vous suffit de la faire griller sur un barbecue.
  4. Le cassoulet : Effectivement, je vois déjà des personnes qui lèvent les bras au ciel. Le cassoulet est originaire de Castelnaudary, pas très loin de Carcassonne. Il existe plusieurs variantes de cette recette. Elles sont toutes délicieuses. Il va donc falloir retourner plusieurs fois dans la ville rose pour toutes les découvrir.

Voilà pour les recettes salées les plus remarquables. Sachez qu’il existe également des spécialités sucrées. On pourrait citer par exemple les bonbons « violettes » ou encore une délicieuse croustade aux pommes. C’est délicieux avec une boule de glace à la vanille.

Comment préparer un cassoulet à l’oie traditionnel ?

Lors de votre séjour à Toulouse, vous n’avez pas résisté à la tentation de goûter le cassoulet à l’oie de Castelnaudary. Entre nous, vous avez bien eu raison de vous laisser tenter par cette spécialité culinaire. Le problème, c’est que maintenant vous avez envie de reproduire la recette à la maison pour faire plaisir à toute la famille et retrouver ce goût des vacances. Seulement, vous allez vite vous rendre compte qu’il existe des variantes au cassoulet à l’oie. Le cassoulet, c’est un peu comme la paella : il y a presque autant de recettes que d’habitants à Castelnaudary. Mais on peut tout de même s’accorder sur le fait, qu’il existe 3 grandes familles pour ce plat :que faire a toulouse

  • Le cassoulet d’oie : Dans cette variante, on y trouve forcément des haricots lingots spécifiques au cassoulet. Au niveau de la viande, vous devriez y trouver des manchons d’oie confit et également de la saucisse de Toulouse. Le reste des ingrédients varient selon les recettes. Vous pouvez y mettre de la tomate avec un délicieux bouillon de légumes. Le tout sera cuit plusieurs fois dans de la graisse qui peut être soit d’oie, soit de canard.
  • Le cassoulet au confit de canard : les ingrédients de base restent les mêmes que dans la recette précédente. Les lingots sont cuits délicatement dans le bouillon de légumes et de graisse de canard. La saucisse de Toulouse fait bien évidemment partie de l’aventure, mais cette fois, les manchons d’oie sont remplacés par des manchons de canard gras confit. Les morceaux sont donc pris sur les canards qui servent également au foie gras. C’est ce qui va donner ce goût si savoureux dans cette variante de cassoulet.
  • Le cassoulet de porc : Vous vous en doutez, les manchons sont cette fois remplacés par du jarret de porc. Le reste de la recette est strictement identique au 2 autres.

Vous verrez qu’en faisant simplement varier un seul ingrédient, le goût peut considérablement changer, même si le cassoulet reste délicieux quoi qu’il arrive. Une fois que vous avez choisi avec quel cassoulet vous allez vous faire plaisir, il reste encore une étape à réaliser, presque aussi importante que les ingrédients : la cuisson.

Le cassoulet doit normalement cuire dans un plat en terre, appelé Cassole. La cuisson se fait en plusieurs temps. Vous allez d’abord cuire une première fois votre cassoulet, la veille pendant 3 heures à 150 °C. Pendant la cuisson, une croûte va logiquement se former. La tradition dit qu’il faut la casser en l’enfonçant au moins 7 fois avec la cuillère. Attention les haricots doivent toujours baignés dans le bouillon. Vous pouvez donc en rajouter en cas de besoin. Le jour du repas, il faudra à nouveau le faire réchauffer au moins une heure et demie. Si vous n’avez plus de bouillon vous pouvez y ajouter de l’eau avec parcimonie. Il n’y a alors plus qu’à servir. Sachez que toujours selon la tradition, le cassoulet se sert bouillant et ne doit pas être remué. Bonne dégustation à vous.

Tuto pour préparer le cassoulet traditionnel