Alisa-boutique.fr » Autres conseils » Comment faire un rhum arrangé ?

Comment faire un rhum arrangé ?

La fabrication du rhum n’est pas si simple et elle demande une vraie connaissance. Le processus contient plusieurs étapes que ce soit pour la version industrielle du rhum hispanique ou agricole pour le rhum des Antilles. Vous l’avez donc compris en fonction de la région de production, le mode opératoire n’est pas forcément le même.

L’art de presser la canne à sucre

Sur www.culturerhum.fr, toutes les étapes ont été partagées, la fabrication du rhum n’aura donc plus aucun secret.

  • La canne à sucre est l’ingrédient principal pour obtenir cette boisson, mais soyez vigilant, car la qualité n’est pas la même.
  • Pour le rhum industriel, les professionnels utilisent une mélasse qui est obtenue grâce au raffinage du sucre.
  • Le rhum agricole nécessite du vesou, c’est un jus de canne. Il suffit de presser la plante pour obtenir cette substance.
  • Il faut ensuite ajouter des levures pour que la transformation en alcool opère puis c’est au tour de la fermentation d’être réalisée.

La qualité du rhum dépend de la fermentation

Cette étape est la plus importante, car elle offre toutes les caractéristiques à cet alcool. À la fin du processus, le degré est très fort puisqu’il est de 70 degrés, mais pour le vendre à 40 degrés, les professionnels doivent le couper avec de l’eau. Les boissons les plus luxueuses ne subissent pas cette étape aussi rapidement, car elles sont vieillies pendant plusieurs années avant d’être coupées.

La fabrication n’est donc pas si complexe en théorie, elle nécessite par contre un véritable savoir-faire et il faut être patient pour que le rhum dévoile toutes ses forces. Il dépend aussi de la qualité de la plante, la canne à sucre doit être gorgée de soleil et elle a besoin d’une forte quantité d’eau, d’où l’intérêt de la chercher dans un climat tropical, cela a un impact sur le sucre.